Canyoning

CANYONING

 

Dans chaque massif montagneux, depuis des millions d’années, l’eau venue sous forme de neige ou de pluie se hâte de retourner vers les océans. En cherchant toujours le chemin le plus facile et le plus court elle n’hésite pas à creuser d’étroites gorges ou à s’élancer du haut des falaises avant de rejoindre les rivières et les vallées. C’est en sculptant la roche qu’elle crée une des plus belles oeuvres de la nature : les canyons. Certains hommes en sont tombés amoureux et ont décidé de s’y aventurer. On peut les apercevoir, équipés de casques, de combinaisons Néoprène et de cordes, sautant avec délice dans l’eau claire ou descendant en rappel les cascades. Ce sont eux, les pratiquants modernes de la "descente de canyon" terme plus adéquat que le canyoning, en regard de l’origine hispanique de la discipline.

 

En quoi consiste cette activité ?

En schématisant, on pourrait dire que la descente de canyon consiste à suivre un torrent à l’intérieur d’une gorge. Cette activité hybride, au carrefour des techniques de spéléologie, d’escalade et de nage en eau vive demande à ses adeptes la maîtrise de nombreuses activités de plein air : nage, marche, descente sur corde, désescalade, opposition mains courantes aériennes, sauts en contre-bas, toboggans... Autant d’obstacles ludiques, sources de joies, de frissons ou de sensations fortes et inoubliables. On y découvre un terrain de jeux naturel, agrémenté de paysages insoupçonnés, d’une étonnante variété et déjà riches d’Histoire.

Un peu d’histoire

 

(Extrait de Montagne info mars 1999)

L’origine decette pratique est en effet très ancienne. Les premières explorations de canyon, effectuées de manière très différente à l’époque, remontent notamment à l’année 1889, avec la reconnaissance des canyons du Haut-Aragon, par Lucien Briet, en Espagne. A cette époque, l’exploration des abîmes se faisait à califourchon sur une escarpolette.

Durant plus d’un demi-siècle, ces lieux magiques ont attiré bon nombre d’explorateurs téméraires. Alfred Edouart Martel, un célèbre hydrogéologue, qui a exploré les canyons les plus évidents du Pays basque, Robert Dejoly ou encore Armand Janet, pour ne citer qu’eux, ont marqué par leurs exploits audacieux le début de cette formidable aventure humaine qui a dévoilé progressivement les secrets de ces gorges profondes et mystérieuses. Il faut souligner le courage de ces hommes qui s’attaquaient aux canyons avec de lourdes échelles de spéléologie, des barques en bois et un matériel rudimentaire...

La découverte des gorges et des canyons a toujours été étroitement liée à l’histoire de la spéléologie. Elle a débuté grâce aux précurseurs de l’exploration souterraine et s’est développée au sein de la Fédération Française de Spéléologie, avec la généralisation des techniques de spéléologie alpine et l’utilisation en particulier des chevilles auto-foreuses.

Dans les années soixante-dix, les spéléologues ont utilisé ce nouveau terrain d’aventure, dont le contexte encaissé et vertical est très proche des réseaux actifs souterrains. Puis, cette pratique marginale a très vite évolué, l’adaptation du matériel et l’amélioration des techniques de progression ont permis d’accroître les possibilités de franchissement et d’ouvrir au grand public (averti) ce nouveau terrain de jeux.

 

Le matériel nécessaire

Matériel individuel :

 

  •   Une combinaison néoprène. 
  •   Chaussons néoprène. 
  • Chaussures de canyon montantes (type randonnée). 
  •  Un baudrier de canyon ou à défaut type spéléo ou cuissard montagne. 
  •   Un descendeur utilisable sur corde double et simple 
  •   Une double longe en corde dynamique de 9 ou 10 mm.

Pour le leader :

 

  •   Un couteau ou un gros cutter à portée de main.
  •   Montre, sifflet
  •   Matériel d’assurance : shunt, plaquette d’assurance.
  •   Matériel de remontée (jumard, pédale, torse, etc.).
  •   Un valdotin. 
  •   Mousquetons supplémentaires à disposition.
 

Ce qu’il faut savoir

Se préparer

Se renseigner : 

  •   Sur le parcours : niveau de difficulté technique, engagement, dénivelée, horaires (y compris marche d’approche et retour). 
  •   Sur les services de secours locaux (gendarmerie, pompiers).

S’informer précisément : 

  •   Sur la régulation artificielle des débits des cours d’eau : DANGER ! ...Certains lâchers d’eau sont automatisés et donc imprévisibles. 
  •   Sur la règlementation locale (arrêté municipal ou préfectoral).

Prévenir une tierce personne de l’itinéraire choisi et de l’heure probable de retour.

Ne jamais partir ou progresser seul : minimum 3 personnes.

S’équiper

Emporter du matériel adapté au parcours et aux conditions météorologiques (voir liste).

Progresser en sécurité 

  •   Rester groupés.
  •   Se nourrir et s’hydrater régulièrement pendant la descente, emporter des boissons et aliments énergétiques (important en cas d’attente ou refroidissement).
  •   Contrôler systématiquement les amarrages.
  •   Vérifier la longueur des cordes et leur état.
  •   Ne jamais sauter dans une vasque sans avoir vérifié la faisabilité du saut (profondeur et encombrement).
  •   Rester plus que vigilant dans les progressions de marche, glissades ou désescalades qui constituent un danger permanent. 
  •   Utiliser des signaux clairs et convenus entre les membres du groupe.

Respecter le milieu et les autres usagers 

  •   Des baigneurs, des pêcheurs, d’autres adeptes de la descente de canyon partagent votre lieu de loisir, n’hésitez pas à contourner silencieusement une vasque et soyez patients avec ceux qui vous précèdent, conciliants avec ceux qui vous doublent.
  •   Respecter l’eau, la flore et la faune, en l’absence de sol rocheux (dalles, gros blocs) évitez de marcher dans le lit du cours d’eau, prenez les berges aussi souvent que possible. 
  •   Respecter les itinéraires d’accès et de retour, ne piétinez pas les clôtures, refermez les barrières.   Parquer raisonnablement votre véhicule. 
  •   Respecter la tranquilité des villages ; ne vous faites pas remarquer.

Formation

Suivi de la formation : Le passeport

Le passeport formation canyon est indispensable aux pratiquants sérieux qui désirent s’orienter et organiser leur formation. C’est également, en complément du classeur formation, un outil précieux pour les responsables qui souhaitent structurer l’activité canyon de leurs clubs. Il mentionne les connaissances utiles et la façon de les acquérir en vue de participer, organiser ou encadrer les sorties canyon au sein des clubs CAF. Il fournit un certain nombre d’informations sur les adresses utiles, le matériel, le cadre gestuel et sonore en canyon, l’environnement, etc. Pour son détenteur, il permet un suivi individuel des courses, des formations, témoigne de l’expérience et des étapes franchies. Il permet à chacun de se former pas à pas, a son rythme, en stage ou en club. Vous pouvez le commander auprès des Délégués Techniques Régionaux Canyon et au siège de la fédération, au bureau des activités (tel : 01 53 72 87 08). Ce document est nominatif ; son détenteur destinataire recevra à son domicile tous les rectificatifs.

La bibliographie

Quelques livres intéressants 
-  Manuel technique de descente de canyon de la Fédération Française de Spéléologie. (Excellent ouvrage, un achat que vous ne regretterez pas) - Voir extrait 
-  Descente de canyon, Manuel de référence de la FFME. (A mon humble avis un peu trop basic...) 
-  Canyoning de H. Ayasse. 
-  Le livre des noeuds de G. Budworth. 
-  Le guide de randoxygène : Clues et Canyons edité par le Conseil Général des Alpes Maritimes. GRATUIT.

Et quelques sites à voir

-  La Fédération française de spéléologie : http://perso.wanadoo.fr/ecole.francaise.de.canyon/ 
-  avec sa liste de discussion : sympa@cicrp.jussieu.fr (et son mode d’emploi http://perso.wanadoo.fr/ty/liste.htm ) 
-  un site perso très visité pour son forum : http://www.creaweb.fr/canyoning/ 
-  un autre site perso : http://www.multimania.com/sophmorel/ 
-  Le site de la FFME : http://www.ffme.fr/canyon/index.htm 
-  la Société Spéléologique Genevoise : http://www.enserg.fr/ fhasbani/index.html 
-  Le site du Caf 38 : http://www.multimania.com/cafisere/activites.html 
-  Un site perso : http://www.chez.com/canyon/index.htm 
-  Les professionnels ont aussi une place : http://www.petzl.com/frfr/tech/canyonframe.html 
-  La mailing list des passionnés de Canyoning : http://www.respublica.fr/canyon/ 
-  Un site sur la géologie : http://www.ifrance.com/geol-alp/


Consultez les actualités et les sorties proposées dans l'agenda pour cette commission.

 

       EVENEMENTS  




Voir l'article

PROGRAMME  des SORTIES du

CAF de CASTRES

 

Le Club Alpin Français est une association (type loi 1901) créée en 1874.

 Nos objectifs :

  • faire découvrir, aimer et protéger la montagne.
  • rendre accessible la montagne à tous.
  • rendre autonome en toute sécurité.
 

Club affilié à la FFCAM, Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne

 

nos partenaires

CAF CHAMBÉRYCDOSOMEPSCONSEIL DÉPARTEMENTAL DU TARNALBIGO SPORT ALBIAU VIEUX CAMPEURANENAFFCAMALTISSIMO ALBI

RECHERCHE