Rando raquettes dans les Pyrénées ariégeoises

Le 03.01.2021, par MichelB



  Rando raquettes dans les Pyrénées ariégeoises du 28 au 30 décembre 2020:


Départ d'Albi le lundi matin sous la pluie vers 8 h, notre organisatrice Sylvie part avec Ghislaine et Isabelle, les garçons Didier et Bertrand suivent alors que Besma nous rejoindra à Foix. Direction Mérens-Lès-Vals qui se situe entre Ax les Thermes et Andorre. Il y a un peu d'appréhension car la météo est vraiment incertaine, si bien que la pluie se transforme en neige forte à la sortie de Ax. Nous atteignons sans trop d'encombre le chalet qui nous accueillera, c'est l'Auberge du Nabre, situé en haut de la commune tout proche d'une belle église ancienne délestée de sa toiture..


La neige a cessé de tomber et après un café offert par notre hôte, nous partons à pieds vers l'Est puis nous chaussons les raquettes. Nous avons le matériel de sécurité Arva et pelles, il est tombé 20 à 30 cm de neige fraiche dans la nuit ou la veille, nous montons dans la forêt en suivant de loin le ruisseau du Nabre. L'aller se fait uniquement en montée pendant environs 2 heures, nous apercevons quelques Izars grâce à l'oeil acéré de Ghislaine, ainsi que de beaux oiseaux comme le Gypaète Barbu qui nous survole avec curiosité. Nous allons jusqu'à la cascade du Nabre. Nous nous arrêtons un peu avant pour le pique-nique puis nous entamons la descente vers une halte surprise, des petits bassins d'eau chaude le long de la rivière, nous en profitons pour nous baigner, alors que nous n'avons ni maillots ni serviette (la petite serviette de Didier fera l'affaire).



Finalement nous rentrons à l'auberge vers 17 h avec quelques rayons de soleil et le ciel bleu. Installations et rangement des affaires dans notre dortoir. Le dîner est très bon, accompagné d'un petit vin blanc de Vouvray et d'un rouge de St Chinian (l'abus d'alcool etc etc .....!). A noter la très bonne adresse de ce gîte avec une hôte très sympa et de bons conseils.


La nuit est courte pour la plupart d'entre nous et réveil matinal pour un départ prévu à  8h, nous avons une rando avec 900 m de dénivelé en direction du Pic del Pedron, non loin du Pas de la Case. La météo nous a réservé une belle surprise, grand bleu ce matin, mais aussi grand froid en attendant l'arrivée du soleil. Contrairement à la veille il y a peu de végétation, nous chaussons les raquettes dès le départ et montons vers un dôme puis un replat avant de se rapprocher du sommet que nous n'atteindrons finalement pas, certain(e)s manquant un peu d'oxygène, nous nous arrêtons et pique-niquons donc sur le replat à 2550m d'altitude. La redescente est assez rapide et nous sommes en bas vers 14h, alors que le ciel commençait à se couvrir. C'était une très belle journée sous le soleil avec une bonne ambiance, et quelques chutes, volontaires ou provoquées, dans la neige fraiche !



La troisième journée s'est déroulée entre filles, les garçons ont abandonné, épuisés (non en fait ils travaillaient le lendemain !). La météo s'est dégradée avec des chutes de neiges mais les filles sont montées juqu'à l'étang de Conte, 700 m  de D+, 14 km dans la poudreuse et pas de trace, en phase avec la nature et les éléments.


Au final il est des moments comme celui-ci que nous aimerions prolonger, des personnes avec qui nous avons passé quelques jours mais avec qui nous aurions pu passer la semaine, surtout dans de telles conditions de convivialité, lorsqu'on aime partager un carré de chocolat ou un verre de vin .

Un grand merci à Sylvie pour l'organisation et la gestion du matériel, et aux convives pour leurs sourires et leur bonne humeur.

BERTRAND


      Dernier jour de notre séjour raquette. C'est avec une grande motivation qu'on a démarré du centre de Mérens-les-Vals vers l'étang de Comte. Il avait neigé toute la nuit, le spectacle était magnifique et le choix de Sylvie était le bon! On était à l'abri du vent et la randonnée s'annonçait agréable tant par la qualité du paysage que par l'ambiance hivernale qui nous entourait.
     Une adorable chienne décide de nous suivre ou plutôt le contraire ! Elle connaissait parfaitement le chemin le GR10, GR de Pays Tour de la Montagne d'Ax. La neige était bonne sans difficulté après le pont de Gazeil, sylvie et Ghislaine se sont relayer pour faire la trace le long de la forêt de l'Artigue le spectacle était de taille : les arbres chargés de neige, la végétation décorées par les cristaux de neige et le ruisseau qui coulait sur notre gauche. A la sortie de la forêt on a entamé la dernière montée pour arriver à l'étang de comte 1726 m et apercevoir la vallée du Mourguillou. Après une courte pose de contemplation on a pris le chemin du retour, le timing était parfait pour retourner au point de départ. Quelle joie de finir l'année sur ces notes de pureté et de liberté que procure la montagne enneigée!
Merci Sylvie et tout le groupe à l'année prochaine pour de nouvelles aventures.

Besma A

 Toutes les photos sont ICI

 
 

nos partenaires

CAF CHAMBÉRYCDOSOMEPSCONSEIL DÉPARTEMENTAL DU TARNALBIGO SPORT ALBIAU VIEUX CAMPEURANENAFFCAMALTISSIMO ALBI

RECHERCHE