MONT BLANC 4810m : par l’arête Nord du Dôme du Gouter

Le 20.07.2018, par MichelB


MONT BLANC 4810m : par l’arête Nord du Dôme du Gouter


Lundi c’est à 6, Yann, Rémi, Raphaël, Frédéric, François et Benoît, que nous prenons la route pour Chamonix et arrivons dans l’après-midi dans la vallée Savoyarde.
Visite rapide de la ville puis nous prenons la route pour notre villégiature de la semaine le chalet alpin du Tour en fond de vallée.
Mardi matin : montée au refuge Albert 1er, sympathique gardien pyrénéen et personnel bien veillant. Au bord d glacier du tour ce refuge est idéalement placé pour l’ascension de l’aiguille du Tour.
Mercredi matin nous partons à 4h00 pour rejoindre le couloir de la brèche du Pissoir que nous allons gravir. Nous traversons le glacier du Trient en Suisse pour finir l’ascension dans le granit chamoniard jusqu’au sommet dominant la suisse au nord et la France au Sud.
Descente jusqu’à notre point d’attache au village du Tour. Collation, repas un peu de lecture.
Jeudi matin après un petit déjeuner au chalet, nous prenons la route pour Chamonix. Embarquement à l’aiguille du midi pour monter en téléphérique jusqu’au plan de l’aiguille à 2317m.

C’est le point de départ de notre ascension du Mont Blanc. Nous rejoignons le refuge des Grands Mulets par la traversée des moraines du glaciers les Pèlerins. Après nous atteignons la gare abandonnée de l’ancien téléphérique avant de s’engager dans la traversée du glacier des Bossons et de la célère Jonction. Point de rencontre de 2 glaciers, c’est un grand cahot ouvert fait de rochers, de pierre et de gros, très gros glaçons. Tout cela progresse à une vitesse d’environ 1 m par jour.



Nous sommes accueilli au refuge par Ludovic gardien de se navire échoué sur son rocher à plus de 3000 m d’altitude.

La vue et la dimension des paysages est fabuleuse. Nous assisterons même à une chute de Séracs et de son nuage de neige au pieds du refuge.

Une cordée de 4 Hongrois (1 guide avec 3 clients) partagera avec nous la soirée. Excellent repas avec trompette de la mort agrémentant le pâté et la daube dès 18h30.
20h00 tout le monde est couché.
Réveil à 12h00 pour un départ à 1h00. Les cordées sont les suivantes François, Raphaël et Rémi et Benoît, Frédéric, Yan. Nous progressons dans une nuit sans lune à la frontale.



Nous atteignons au bout d’environ 1h le départ de l’arête. Le piolet et les crampons vont s’avérer très utiles et efficaces. Une grande partie de l’arête est en glace !
Nous progressons sur le fil de cette dernière à un rythme régulier de l’ensemble de l’équipe. Nous arrivons 3 h00 plus tard sur l’épaule Est du Dôme du Gouter qui culmine à 4200m. Nous sommes à 4000m. Déjà 1000m de dénivelé accompli. Plus que 800m ! Mais quels 800m !!!

Nous rejoignons la voie normale venant du refuge du Goûter. Nous ne sommes plus seuls au monde !
La trace nous conduit au refuge Vallot récemment rénové où nous prenons de nos sacs une collation. Cet arrêt s’apprécie fortement.
Nous nous engageons sur la célèbre arête des bosses puis c’est l’arête terminale et enfin le sommet.

Que du bonheur d’atteindre ce toit de l’Europe. Nous sommes heureux, pour nous même mais surtout pour les autres du groupe, c’est une victoire de chacun mais c’est avant tout la réussite d’un groupe.



La descente se fera par les 3 monts, Mont Blanc, Mont Maudit, Mont Blanc du Tacul. Et puis ce sera la longue traversée du col du midi et l’interminable remontée à l’aiguille du midi pour descendre avec la benne.

Le lendemain journée colle, piscine, petite escalade au site de La Joux et puis resto le soir.

Retour dimanche avec des souvenirs plein la tête et surtout le bonheur d’avoir partagé cette belle aventure avec une belle équipe, agrémentée par des accueils dans les refuges fabuleux et des repas superbes.

Benoît

Toutes les photos sont ICI et ICI



Le Mont-Blanc avec les copains du CAF : c’est fait !

Toutes les planètes étaient alignées :
Le temps : magnifique
L’équipe : solidaire et complémentaire
L’ambiance : au top
Le tracé : le Mont-Blanc par les grands mulets et retour à Chamonix par les 3 monts. Que dire de plus pour une première. De l’effort, de la technique, des sensations

Alors oui, c’est vrai, un certain nombre d’entre nous, ont fait le Mont-Blanc avant la brèche de Roland. Certains l’ont même dissimulé pendant une grande partie du séjour pour finalement l’avouer sur le chemin du retour…. Et alors ?

Merci à Benoit pour cette organisation au petit oignon. Merci à Benoit et François pour le super coaching !

A bientôt pour de nouvelles aventures

Raphael




Super semaine, une météo au top, une équipe sans faille (la nôtre pas celle de foot), deux sorties alpi progressives, sauvages et bien moins encombrées que les classiques. Une fin de séjour en roue libre pour profiter de toutes ces images qui nous ont rempli les yeux. J'ai beaucoup aimé même si le retour MB fût un peu moins rapide que prévu !
Merci à vous tous et bravo, reste à concrétiser les classiques des Pyrénées, car certains font passer les mulets avant les bœufs...

François




Merci Benoît, merci François, merci à vous, compagnons de cordée pour ces quelques jours magiques.
Bien sûr, on ne parlera pas de vacances farniente, il aura fallu une dose de masochisme pour atteindre ce sommet et surtout pour en redescendre, mais quelle récompense pour les yeux !
Une bien belle équipe pour ces quelques jours.
On remet ça quand vous voulez…sur la brèche de Rolland !

Fredéric

 

ALPINISME / CASCADE DE GLACE

Été comme hiver, la commission Alpinisme vous accompagne pour découvrir la haute montagne.

Le commission organise des formations :

> Écoles de neige

> Écoles de glace

Et des sorties sur un ou plusieurs jours!

en savoir plus...

nos partenaires

CAF CHAMBÉRYCDOSOMEPSCONSEIL DÉPARTEMENTAL DU TARNALBIGO SPORT ALBIAU VIEUX CAMPEURANENAFFCAMALTISSIMO ALBI

RECHERCHE